Home / Les dernières actualités / Israël déclare que les Blancs pro-sionistes n’ont pas plus le droit d’exister que les autres

Israël déclare que les Blancs pro-sionistes n’ont pas plus le droit d’exister que les autres

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 novembre 2018

Israël a tenu à clarifier les choses vis-à-vis des fascistes blancs honteux qui mendient la mansuétude des juifs pour avoir le droit d’exister.

The Times of Israel :

Le président Reuven Rivlin a déclaré jeudi qu’Israël ne doit pas travailler avec les forces néo-fascistesmême si elles soutiennent l’Etat juif – parce que le pays doit adopter un positionnement clair face au racisme et à l’antisémitisme.

Un positionnement clair pour une Europe et une Amérique marron.

Répondant à une enquête de CNN qui a soulevé des préoccupations sérieuses sur les connaissances sur la Shoah et les notions antisémites des adultes européens, Rivlin a dit au réseau que « nous devons… œuvrer avec le monde entier dans la lutte contre la xénophobie et la discrimination, dont l’antisémitisme est une variante ».

Pour les égarés ou les gens peu informés, c’est un rappel assez net : si vous êtes blancs, vous devez crever car sans ça, les juifs ne dorment jamais tranquillement la nuit.

Dans l’interview qui soit être diffusée jeudi, le président a déclaré qu’il « y a des mouvements néo-fascistes aujourd’hui qui ont une influence considérable et très dangereuse, et ils expriment parfois leur fort soutien à l’Etat d’Israël ».

« On ne peut pas dire : ‘On admire Israël et on veut des relations avec le pays, mais on est des néo-fascistes’. Le néo-fascisme est absolument incompatible avec nos principes et les valeurs sur lesquelles Israël a été fondé ».

Les membres de la droite pro-sioniste sont littéralement des Beta-orbiters.

Les types ont tellement intégré la lose qu’ils espèrent avoir le droit de redevenir des Nazis en jouant les chevaliers blancs pour Rachel.

Sauf que cela ne fonctionne pas comme ça.

 

Ce qui est faible appelle à se faire écraser pas à conquérir.

Et le juif ne comprend que le rapport de force.

« Je rencontre des chefs d’Etat du monde entier – des présidents et des Premiers ministres », a expliqué Rivlin, « et ils me disent parfois qu’ils doivent travailler avec des mouvements comme ceux-là pour construire des coalitions et que même s’ils sont néo-fascistes, ce sont de grands admirateurs d’Israël. Et je leur réponds que c’est absolument impossible ».

« Le fait que le président d’Israël dise aux mouvements néo-fascistes qu’ils sont persona non-grata au sein de l’Etat d’Israël, c’est une déclaration qui combat concrètement l’antisémitisme. C’est une déclaration qui établit clairement que la mémoire est importante et que nous ne ferons pas de compromis en termes d’opportunisme politique au sein de l’Etat d’Israël, en tant qu’Etat démocratique et juif ».

Ce n’est cependant pas parce que les juifs sont viscéralement écoeurés par les racistes blancs honteux qu’ils se privent de s’en servir, bien au contraire.

De la même façon qu’une traînée sait exploiter l’espoir d’un loser, les juifs savent manipuler tous ces gens qui croient aux pouvoirs magiques du juif. Ces pouvoirs qu’ils lui prêtent mais qu’il n’a jamais eu, qui ne sont qu’une illusion à laquelle le juif a réussi à faire croire le beta antisémite-philosémite.

Et c’est illusion c’est la suivante : croire qu’être faible face au juif rend plus fort.