Home / Décryptage / Comme prévu, de Villiers tente d’instrumentaliser les Gilets Jaunes pour s’emparer du pouvoir

Comme prévu, de Villiers tente d’instrumentaliser les Gilets Jaunes pour s’emparer du pouvoir

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 décembre 2018

Parfois, je déteste avoir raison.

Europe 1 :

Une remise à plat complète du système, voilà ce que réclament bon nombre de « gilets jaunes » depuis trois semaines. Christophe Chalençon, porte-parole du mouvement dans le Vaucluse, est de ceux-là. Au micro de Nikos Aliagas lundi matin sur Europe 1, il a demandé « la démission du gouvernement actuel », et est allé jusqu’à proposer le nom d’un candidat au remplacement d’Edouard Philippe.

Le général de Villiers à Matignon. « Moi, je verrais bien un général de Villiers à la tête du gouvernement. Il a servi la France de gauche ou de droite. Aujourd’hui, c’est un homme de poigne qu’il faut à la tête du gouvernement », défend Christophe Chalençon. L’ancien chef d’état-major des armées Pierre de Villiers avait démissionné avec fracas le 19 juillet 2017 après avoir été recadré par Emmanuel Macron. Le gradé avait critiqué les économies de 850 millions d’euros réclamés aux armées, dans un contexte de restrictions budgétaires générales. Sa démission, fait sans précédent sous la Ve République, avait été la première crise majeure du quinquennat Macron. « Nous demandons à avoir un véritable commandant, c’est-à-dire une femme ou un homme qui va prendre au sérieux le devenir de la France », précise le « gilet jaune ».

J’ai déjà longuement parlé de ce de Villiers et de sa petite conspiration pour renverser Macron.

Ce type que nous avons retrouvé dans toutes les guerres juives de ces 20 dernières années – dont procède le cataclysme migratoire – se pose maintenant en pseudo restaurateur de l’ordre.

Ce type n’est pas seul, il est en lien avec d’autres personnes à l’intérieur de l’Etat. Il est également en lien étroit avec des puissances étrangères, Israël en tête.

Outre sa vendetta contre Macron, de Villiers est surtout le joker autoritaire de ce système juif en voie d’implosion. Le versant droitier de la médaille judéo-cosmopolite.

Il n’a d’ailleurs pas faire mystère de sa volonté de recourir à la trique pour imposer la société multiraciale aux Blancs submergés.

« Défendre la République » si vous préférez.

Je vois déjà les ahuris de la droite juive chanter le nouveau Bonaparte, d’autres le futur De Gaulle voire même, pour certains, le prochain Pétain.

Ce ne sera qu’un Général Boulanger. Aux ordres des juifs.

Toutes ces factions qui contrôlent le gouvernement d’occupation cherchent coûte que coûte à empêcher une révolution.

Mais ce de Villiers voit trop grand. Il n’a aucun charisme et si des galons suffisent à émerveiller la basse cour réactionnaire, ils sont surtout de nature à plonger la gauche en état d’insurrection. Et Villiers n’a pas l’âme à disperser la plèbe rouge en faisant tirer dessus.

Et je vous assure que ce de Villiers aurait, pour première obsession, de déverser un maximum d’argent sur les quartiers afro-bougnoulisés du pays tout en renforçant la traque aux nationalistes blancs.